Chaussures de randonnée : comment bien les choisir ?

Des chaussures de randonnée mal serrées, inappropriées au corps de celui qui le porte ou au terrain, peut changer une belle journée en enfer. Il faut être bien à l’aise dans ses chaussures, surtout pour une longue marche. Il y a quelques acclamations pour bien choisir les bonnes chaussures de randonnée.

Comment identifier les bonnes chaussures de randonnée ?

On peut déterminer le type de chaussures de randonnée grâce aux circonstances durant la marche, au genre de terrain, mais également à la morphologie de son propriétaire. Il y a des points importants à prendre en compte. La tige est la partie qui se trouve en haut et qui enveloppe le pied. Elle peut être en cuir, en matières synthétiques ou en nubuck. Les producteurs placent de temps en temps une insertion en tissu synthétique afin de renforcer son étanchéité. Pour protéger les parties exposées à l’usure et la structure de la chaussure, on la renforce à l’aide d’éléments plus résistants. La tige haute est quand la tige est montante et serre la malléole. Par contre, si la tige est de même niveau que la cheville, on parle de tige basse. Et entre les deux, c’est la tige mid.

La semelle compte beaucoup

La matière utilisée pour la semelle est le caoutchouc, ajoutée à plusieurs ingrédients plus ou moins durs. Une meilleure semelle de randonnée doit être bien crantée, robuste et accrocheuse. Il existe 3 étapes à suivre durant la marche : le premier contact avec la terre, le plein appui et la poussée finale. Une meilleure semelle doit perfectionner le déroulement du pied et garantir la mobilité entre ces séries. À part l’aisance, la semelle doit avoir une meilleure accroche, un aspect perceptible pendant une descente en sol mouillé. Le laçage doit être confortable, fixe et rapide. La tenue des pieds et la garantie de la marche reposent sur lui. Un bon laçage vous préserve des blessures ainsi que des torsions.

Quel modèle de chaussure choisir ?

En effet, il n’y a pas de chaussures de randonnée internationale, appropriée à toutes les activités. À part les problèmes de chute, les répercussions d’un défaut de choix sont les ampoules au pied, la fracture d’un orteil, l’entorse de la cheville et autres. La sélection d’un modèle est déterminée par son usage, par rapport à chaque situation ainsi qu’à la morphologie du marcheur. Les modèles de chaussures de randonnée tige basse sont plus légers et plus souples que celles en tige haute. De ce fait, elles attirent bon nombre de randonneurs. Effectivement, ce genre de chaussures possède des particularités pratiques précises par rapport aux chaussures de randonnée normales. Cependant, elles sont étanches, légères et offrent plus de confort que leurs semblables.            

Choisir sa tenue de ski : conseils techniques !
Quelle imperméabilité pour une veste de ski ?